Bienvenue sur notre nouveau site.

Tél. : 04 90 88 44 75
logo-armonydevivre.fr
Tél. : 04 90 88 44 75
0
» ROMARIN
ROMARIN

ROMARIN

Rosmarinus officinalis - LAMIACEES (LABIEES)

 

DESCRIPTION DE LA PLANTE

Arbrisseau toufiu de 1 à 2 m, toujours vert, très rameux.

FEUILLE

Les feuilles opposées, sont linéaires, coriaces, à bords repliés en dessous, d'un vert foncé et chagriné sur la face supérieure, blanchâtres   et   tomenteuses   sur   la face inférieure.

Fleur

Les fleurs qui s'épanouissent presque toute l'année et tout particulièrement l'hiver, sont  groupées  en  grappes  axillaires ou terminales. La corolle bleu-pâle ou lilas-clair, possède 2 lèvres bien marquées, la supérieure à 2 lobes, l'inférieure à 3 lobes.
Il n'y a que 2 étamines dont une seule loge est fertile.

Fruit

Le fruit est un tétrakène brun et luisant.

Odeur et saveur : fortement aromatiques.
IL existe de nombreux poils tecteurs sur L’épiderme inférieur, des poils sécréteurs sur les 2 épidémies.

Terroir

Tout le bassin méditerranéen.

HERBORISTERIE

Aspect de la Plante Sèche

Les feuilles pouvant atteindre 3 cm de long et 4 mm de large sont étroitement lancéolées, acaules, coriaces et friables. Le bord est roulé vers le bas. Les jeunes feuilles sont pubescentes sur la face supérieure alors que les plus âgées sont glabres. Elles sont ridées et striées en raison d'une nervure médiane enfoncée, en revanche très proéminentes sur la face inférieure, recouverte
d'une pubescences blanche, dense.

 

  • Odeur: très aromatique, presque camphrée, rappelant un peu l'encens.
  • Saveur :âpre et aromatique, amère, un peu piquante
     

PHYTOTHERAPIE

Parties utilisées

Sommités fleuries.

Récolte

Toute l'année, si fleuri.

 

Le Romarin en gémmothérapie pour en savoir plus

 

PRINCIPES ACTIFS MAJEURS

 

  •     Huile essentielle (1 à 2 %) à plusieurs constituants dont le bornéol, le cinéole, le camphène et le camphre en plus ou moins grande proportion suivant le cultivar
  •     Pigments flavoniques et flavonoïdes
  •     Acide rosmarinique
  •     1 principe amer (carnosol)
  •    Tanins.

Propriétés essentielles

  •     Stimulant aromatique (essence) général. Stimule la circulation cérébrale et améliore laconcentration et la mémoire
  •     Gholagogue. Cholérétique, Diurétique
  •     Emménagogue
  •     Astringent
  •     Hypertenseur
  •     Fortifiant accélérant la convalescence (stress, maladie chronique).

En usage externe

  •     Cicatrisant - analgésique et revitalisant (surtout en huile essentielle)
  •     Antiseptique
  •     En friction, sur les rhumatismes ou dans l'eau du bain pour augmenter la tonicité
  •     Excitant du cuir chevelu en stimulant son irrigation et favorise la pousse et la repousse des cheveux.

Le Romarin fait partie des espèces vulnéraires

  •     C'est un aromatisant dans l'huile de Jusquiame composée.
  •     Au XVIIeme siècle, l'alcoolat de Romarin a été célèbre sous le nom de Eau de la Reine de Hongrie pour guérir la paralysie et la goutte.

 

Autres utilisations

Alimentaire

C'est une épice.

AROMATHERAPIE: HE ROMARIN

  •    Anti-catarrhale, expectorante, anti-infectieuse, bactéricide, fongicide
  •     Remède de l'otite, sinusite, bronchite, sclérose en plaque, cystite, enterocolite
  •     Tonique général, psychique et cardiaque mais voir les spécificités de chaque HE de Romarin suivant la composante dominante.

MEDECINE CHINOISE

  •     Régule la fonction C/IG.
  •     Stimule et tonifie les fonctions F/VB et P/QI
  •    Calme et disperse la fonction R/V.